Plantes cultivées en aquaponie

Quelles plantes peuvent être cultivées en aquaponie ?

L’aquaponie est un mode de culture écologique qui permet de produire des plantes et des poissons en symbiose. Il s’agit d’une méthode de culture des plantes qui utilise un système hydroponique pour fertiliser les plantes avec de l’eau de piscine. Il existe de nombreuses plantes qui peuvent être cultivées en aquaponie, certaines plus facilement que d’autres. Quelles sont les plantes les plus couramment cultivées en aquaponie ?


L’aquaponie : qu’est-ce que c’est ?

L’aquaponie est une méthode de production agricole intégrée combinant la culture des plantes et celle des animaux aquatiques dans un système clos intérieur. Les plants sont cultivés en hydroponie donc sur un substrat neutre et inerte (sable, verre, perlite), sans terre. L’aquaponie repose sur le principe de l’utilisation des excréments produits par les poissons pour fertiliser chaque plante, et sur la capacité de chaque plante à filtrer et à purifier l’eau. Les déchets organiques se décomposent en ammoniaque, qui est ensuite converti en nitrates par les bactéries présentes dans le système aquaponique. Les nitrates présents dans l’eau sont utilisés par les plantes comme engrais naturel.


Quels sont les avantages de l’aquaponie ?

Les avantages de l’aquaponie sont nombreux, notamment :

  • Une meilleure absorption des nutriments par chaque plante, car les racines sont en contact direct avec l’eau riche en azote et nitrate fertiles.
  • Une meilleure résistance aux maladies et aux parasites, car les plantes sont cultivées dans un environnement propre.
  • Une production plus écologique, car les déchets produits par les poissons sont recyclés et les plantes ne nécessitent ni engrais chimiques, ni pesticides. Les herbes, légumes et fruits issus de la culture aquaponique se révèlent donc bio.
  • Une production plus rentable, car l’aquaponie permet de produire des plantes et des poissons en même temps
  • Une culture indépendante du soleil et des températures extérieures.

Quelles plantes peuvent être cultivées en aquaponie ?

L’aquaponie peut être utilisée pour cultiver hors sol de nombreuses variétés de plantes, y compris des légumes, des fruits, des herbes et même des fleurs. Certaines plantes sont mieux adaptées à la culture en aquaponie que d’autres, en fonction de leur tolérance à l’eau et à l’ammoniac, de leur capacité à filtrer l’eau et à absorber les nutriments par les racines, et de leur cycle de croissance.

Les plantes les plus couramment cultivées en aquaponie sont :

  • les salades (feuilles de laitue, d’épinard….) et herbes aromatiques (ciboulette, menthe, basilic..)
  • les légumes (chou, poivron, radis, aubergine, légumes-racines…)
  • les cucurbitacées (courge, concombre…)
  • les légumineuses (pois…)
  • les fruits (fraise, framboise, myrtille, tomate…)
  • les graines (tournesol, sésame)
  • les plantes ornementales et les fleurs (pissenlit, rose, marguerite…).

La culture en aquaponie permet de produire des plantes saines et vigoureuses, sans utiliser de produits chimiques pour amender la terre. De plus, cette technique de culture hors sol est excellente pour l’environnement car très peu consommatrice d’eau.

 
 

Quels sont les inconvénients de l’aquaponie ?

L’aquaponie présente quelques inconvénients.

L’un des principaux inconvénients de l’aquaponie est le coût initial élevé des installations. Les systèmes aquaponiques commercialisés peuvent coûter des milliers d’euros. De plus, il y a le coût de l’équipement et des matériaux supplémentaires nécessaires, tels que les tuyaux, les pompes et les filtres. Si vous construisez votre propre système de culture aquaponique dans votre jardin, vous pouvez réduire les coûts, mais il y aura toujours un investissement initial considérable.

De plus, l’aquaponie nécessite un engagement continu. Les systèmes doivent être surveillés et entretenus régulièrement. Les paramètres de la lumière et de l’eau notamment la température doivent être contrôlés et ajustés en fonction de la population de poissons et de la croissance des plantes. Les systèmes peuvent être exposés aux algues, aux bactéries et aux parasites, et doivent donc être soigneusement nettoyés et désinfectés. Ce système de culture aquaponique peut donc difficilement être étendu à grande échelle pour une agriculture intensive avec une récolte très productive.

En outre, l’aquaponie n’est pas sans risque. Les poissons peuvent mourir en raison de maladies, de parasites ou de conditions environnementales défavorables. Les plantes peuvent être attaquées par des insectes ou des maladies. Enfin, il y a le risque d’une contamination croisée au sein du système entre les poissons et les plantes, ce qui peut entraîner la mort de poissons ou de plantes, ou les deux.

Malgré ces inconvénients, l’aquaponie reste une méthode de culture hydroponique prometteuse. De nombreux agriculteurs ont adopté dans leur ferme cette technologie pour cultiver des légumes et des fruits frais. Ils réalisent ainsi des économies sur les engrais, les pesticides et l’eau.

 

Retour haut de page